Grossesse et alimentation

Comment s’alimenter pour protéger sa santé et la santé de bébé ?

 

Toute future maman est confrontée à la question de l’alimentation pendant la grossesse. Puis-je manger ceci ? Ai-je droit à cela ? Y-a-t-il un impact sur ma santé et celle de mon enfant ? L’alimentation peut se relever être un véritable casse-tête et devenir une source de stress pour la future maman. Quelques recommandations simples peuvent permettre de s’alimenter sereinement, dans le respect de son propre bien-être et de celui de bébé.

Pourquoi l’alimentation se complique-t-elle pendant la grossesse ?

La grossesse est souvent accompagnée de troubles digestifs tels que la diminution ou l’augmentation de l’appétit, des nausées et vomissements, et surtout, d’envies ou de dégoûts alimentaires. Les goûts et les habitudes alimentaires changent à cause des hormones. De ce fait, la future maman a parfois des difficultés à bien s’alimenter :

  • Ce que l’on prépare ne lui convient pas,
  • Elle veut bien en manger mais elle vomit tout ce qu’elle mange,
  • Elle a une envie irrépressible de manger les mêmes aliments (ou choses).

L’idéal serait qu’elle consomme un peu de tout, mais de manière équilibrée: des fruits, des légumes, des laitages (3 par jour), de la viande, du poisson, du poulet, des œufs, de l’eau, etc…La femme enceinte doit avoir l’alimentation la plus complète mais aussi la plus équilibrée possible.

A priori, elle peut manger les mêmes aliments qu’elle mangeait avant sa grossesse.En revanche, les excès sont à proscrire.

Y-a-t-il des aliments interdits pendant la grossesse ?

À cause des changements hormonaux, la future maman peut avoir envie de manger ou de boire des aliments qui pourraient accidentellement créer des complications à sa grossesse ou avoir un impact sur la santé son bébé.Les aliments déconseillés peuvent être classés en deux catégories, en fonction des impacts liés à leur consommation pendant la grossesse.

  1. Les aliments ou substances formellement interdits

L’alcool et le tabac

En tête de fil se trouve l’alcool et le tabac qui sont totalement néfastes au bébé.

D’une part, le placenta ne filtre pas l’alcool. Tout l’alcool consommé passe directement du sang de la mère au sang du bébé à travers le placenta.La consommation d’alcool pendant la grossesse peut causer des dommages permanents au bébé comme des malformations, un retard intellectuel, des problèmes d’apprentissage ou encore des troubles du comportement.

D’autre part, de nombreuses complications peuvent survenir durant la grossesse si la future mère fume. Le poids à la naissance des enfants dont la mère fume est inférieur à celui des enfants dont la mère ne fume pas. Or, un poids trop petit à la naissance représente un risque important pour le nouveau-né. De plus les risques de grossesses extra-utérines, fausses couches spontanées, retard de croissance ou encore de Syndrome Mort Subite du Nourrisson sont très fortement augmentés.

Ces substances sont donc à bannir pendant la grossesse pour la santé de la future maman et de son fœtus.

La viande crue ou mal cuite et le poisson cru

Ces aliments peuvent contenir des parasites dangereux et transmettre des maladies comme la toxoplasmose qui peut être responsable de malformations chez le bébé. Ce risque est encore plus élevé lorsque la sérologie toxoplasmose est revenue négative lors du bilan prénatal.
Il faut donc consommer de la viande bien cuite et non de la viande saignante ou tartare.

Le lait non pasteurisé, les œufs mal conservés, la croute de fromage et les charcuteries telles que les pâtés et les produits en gelée

Le risque est la listériose, une intoxication pourvoyeuse d’avortement, ou la salmonellose qui donnent aussi des intoxications alimentaires graves.Il ne faut pas consommer d’œufs pondus depuis plus de 28 jours.Certains nutritionnistes conseillent de ne pas conserver les œufs au réfrigérateur à cause du risque de condensationqui permettaient aux germes de traverser plus facilement la coquille.De plus, pensez à laver les œufs avant de les casser car les coquilles sales contiennent des bactéries.

Le kaolin (keew), le sable, l’argile et les engrais

Ce ne sont pas des aliments mais on retrouve souvent des femmes enceintes qui en consomment. Ils sont extrêmement dangereux et peuvent même donner des malformations chez le bébé ou le tuer. Il est totalement interdit d’en consommer même en petite quantité.

  1. Les aliments à consommer avec modération

Le café

Il n’est pas interdit pas mais la limite est à deux tasses par jour. C’est la même chose pour le thé, qu’il ne faut de plus pas prendre en même temps que le fer.

Les aliments trop riches en sels, graisse ou sucre

Ces aliments augmentent le risque d’hypertension artérielle, de diabète, d’infections urinaires, de césarienne et d’un bébé avec poids élevé.

Certains fruits

Certains fruits comme la banane entraînent une constipation doncconsommez-en avec modération.

Certaines herbes et fleurs

Il s’agit entre autres de la cannelle, la citronnelle, le persil, le gingembre, le clou de girofle (xorompolé), la menthe verte….Tous les spécialistes ne sont pas d’accord sur ces recommandations.
Par exemple, certains déconseillent le bissap (hibiscus rouge) alors que d’autres le recommandent.
En cas de doute, consultez un phytothérapeute ou un nutritionniste.

Une alimentation saine et équilibrée reste le maître-mot encore une fois pour la femme enceinte.

Grossesse et alimentation

Comment s’alimenter pour protéger sa santé et la santé de bébé ?

 

Toute future maman est confrontée à la question de l’alimentation pendant la grossesse. Puis-je manger ceci ? Ai-je droit à cela ? Y-a-t-il un impact sur ma santé et celle de mon enfant ? L’alimentation peut se relever être un véritable casse-tête et devenir une source de stress pour la future maman. Quelques recommandations simples peuvent permettre de s’alimenter sereinement, dans le respect de son propre bien-être et de celui de bébé.

Pourquoi l’alimentation se complique-t-elle pendant la grossesse ?

La grossesse est souvent accompagnée de troubles digestifs tels que la diminution ou l’augmentation de l’appétit, des nausées et vomissements, et surtout, d’envies ou de dégoûts alimentaires. Les goûts et les habitudes alimentaires changent à cause des hormones. De ce fait, la future maman a parfois des difficultés à bien s’alimenter :

  • Ce que l’on prépare ne lui convient pas,
  • Elle veut bien en manger mais elle vomit tout ce qu’elle mange,
  • Elle a une envie irrépressible de manger les mêmes aliments (ou choses).

L’idéal serait qu’elle consomme un peu de tout, mais de manière équilibrée: des fruits, des légumes, des laitages (3 par jour), de la viande, du poisson, du poulet, des œufs, de l’eau, etc…La femme enceinte doit avoir l’alimentation la plus complète mais aussi la plus équilibrée possible.

A priori, elle peut manger les mêmes aliments qu’elle mangeait avant sa grossesse.En revanche, les excès sont à proscrire.

Y-a-t-il des aliments interdits pendant la grossesse ?

À cause des changements hormonaux, la future maman peut avoir envie de manger ou de boire des aliments qui pourraient accidentellement créer des complications à sa grossesse ou avoir un impact sur la santé son bébé.Les aliments déconseillés peuvent être classés en deux catégories, en fonction des impacts liés à leur consommation pendant la grossesse.

  1. Les aliments ou substances formellement interdits

L’alcool et le tabac

En tête de fil se trouve l’alcool et le tabac qui sont totalement néfastes au bébé.

D’une part, le placenta ne filtre pas l’alcool. Tout l’alcool consommé passe directement du sang de la mère au sang du bébé à travers le placenta.La consommation d’alcool pendant la grossesse peut causer des dommages permanents au bébé comme des malformations, un retard intellectuel, des problèmes d’apprentissage ou encore des troubles du comportement.

D’autre part, de nombreuses complications peuvent survenir durant la grossesse si la future mère fume. Le poids à la naissance des enfants dont la mère fume est inférieur à celui des enfants dont la mère ne fume pas. Or, un poids trop petit à la naissance représente un risque important pour le nouveau-né. De plus les risques de grossesses extra-utérines, fausses couches spontanées, retard de croissance ou encore de Syndrome Mort Subite du Nourrisson sont très fortement augmentés.

Ces substances sont donc à bannir pendant la grossesse pour la santé de la future maman et de son fœtus.

La viande crue ou mal cuite et le poisson cru

Ces aliments peuvent contenir des parasites dangereux et transmettre des maladies comme la toxoplasmose qui peut être responsable de malformations chez le bébé. Ce risque est encore plus élevé lorsque la sérologie toxoplasmose est revenue négative lors du bilan prénatal.
Il faut donc consommer de la viande bien cuite et non de la viande saignante ou tartare.

Le lait non pasteurisé, les œufs mal conservés, la croute de fromage et les charcuteries telles que les pâtés et les produits en gelée

Le risque est la listériose, une intoxication pourvoyeuse d’avortement, ou la salmonellose qui donnent aussi des intoxications alimentaires graves.Il ne faut pas consommer d’œufs pondus depuis plus de 28 jours.Certains nutritionnistes conseillent de ne pas conserver les œufs au réfrigérateur à cause du risque de condensationqui permettaient aux germes de traverser plus facilement la coquille.De plus, pensez à laver les œufs avant de les casser car les coquilles sales contiennent des bactéries.

Le kaolin (keew), le sable, l’argile et les engrais

Ce ne sont pas des aliments mais on retrouve souvent des femmes enceintes qui en consomment. Ils sont extrêmement dangereux et peuvent même donner des malformations chez le bébé ou le tuer. Il est totalement interdit d’en consommer même en petite quantité.

  1. Les aliments à consommer avec modération

Le café

Il n’est pas interdit pas mais la limite est à deux tasses par jour. C’est la même chose pour le thé, qu’il ne faut de plus pas prendre en même temps que le fer.

Les aliments trop riches en sels, graisse ou sucre

Ces aliments augmentent le risque d’hypertension artérielle, de diabète, d’infections urinaires, de césarienne et d’un bébé avec poids élevé.

Certains fruits

Certains fruits comme la banane entraînent une constipation doncconsommez-en avec modération.

Certaines herbes et fleurs

Il s’agit entre autres de la cannelle, la citronnelle, le persil, le gingembre, le clou de girofle (xorompolé), la menthe verte….Tous les spécialistes ne sont pas d’accord sur ces recommandations.
Par exemple, certains déconseillent le bissap (hibiscus rouge) alors que d’autres le recommandent.
En cas de doute, consultez un phytothérapeute ou un nutritionniste.

Une alimentation saine et équilibrée reste le maître-mot encore une fois pour la femme enceinte.

Laisser un commentaire